La section Water-Polo du

Cercle des Nageurs de Polynésie

img_4463

Présentation générale :

Le Water-Polo ou Waterpolo est un jeu de balle qui se joue dans l’eau et que l’on pourrait comparer au Hand-ball, dans une piscine.

Encore trop confidentiel en Polynésie française, le Water-Polo est pourtant un sport très répandu dans l’hexagone. Il est affilié à la FINA et donc à la Fédération Française de Natation, et localement, à la Fédération Tahitienne de Natation.

Historique

Le Water-Polo est une discipline olympique dès 1900 et passe sous le contrôle de la FINA en 1911. Un championnat du monde est mis en place à partir de 1913. Les Britanniques dominent les palmarès jusqu’aux années 1920. La France, la Belgique, la Suède, la Hongrie et l’Allemagne rivalisent ensuite avec les créateurs britanniques. Après la Seconde Guerre mondiale, l’Italie, la Yougoslavie et l’URSS viennent rejoindre l’élite mondiale.

La France a été championne olympique en 1924.

Absente depuis 24 ans aux Jeux Olympiques, l’équipe de France de Water-Polo a fait son grand retour dans l’élite internationale au cours des derniers Jeux de Rio où elle s’est confrontée aux meilleurs équipes. On peut retenir sa courte victoire historique (9-8) lors de son dernier match contre la Croatie, vice champion olympique en titre aux jeux de Rio..

Sans titre

Qui peut devenir joueur ou joueuse de Water-Polo ?

Le CNP propose depuis la rentrée 2016 le Water Polo a un large public masculin comme féminin désirant :

  • Pratiquer un sport d’équipe non traumatisant pour le corps et les articulations (idéal pour les personnes en surpoids),
  • Pratiquer une activité physique aquatique de forte intensité mais adaptée au niveau de chacun,
  • Nager de manière ludique,
  • Passer un moment de forte camaraderie.

Notre souhaitons vivement développer en parallèle une équipe masculine et une équipe féminine. C’est pourquoi cette activité s’adresse tout autant aux filles et aux garçons adolescents (à partir de 14-15 ans) qu’à un public adulte féminin et masculin.

Au cours des entraînements, les motivations et les spécificités personnelles de chacun sont prises en compte par le groupe : tout le monde participe aux exercices et aux phases de jeu dans la limite et le respect de chacun.

Comment se passent les entraînements ?

Pour l’heure, nous ne disposons pas d’entraîneur spécifique de Water-Polo cependant l’expérience de 2 joueurs permet d’avoir des entraînements structurés d’environ 1h :

  • une phase d’échauffement libre (200 m)
  • une phase d’entraînement de natation (environ 25-30 min, soit 600 à 800 m) au cours de laquelle nous développons nos capacités physiques à la natation spécifique du « water polo » : nage complète, crawl water polo, jambes (rétropédalage et ciseaux de brasse), nage en surcharge de CO2… Cette séquence est proposée par Ben, ancien nageur et joueur de water polo.
  • une phase d’entraînement aux gestes techniques (20-25 min). C’est pendant ce temps que l’on apprend à faire des passes, à tirer au but, à se positionner dans l’aire de jeu et à se comporter en tant que joueur/joueuse dans les différents rôles « attaquant, défenseur, gardien et même arbitre ». C’est Tony qui nous guide grâce à sa grande expérience, en tant que joueur de water polo au niveau national.

Les distances à effectuer sont adaptées au niveau de chacun.

  • une phase de match (20 à 25 min). C’est au cours de cette phase de match que l’on met en pratique les gestes appris et répétés dans la phase précédente.

Les horaires d’entraînement ados et adultes:

Le CNP propose pour l’heure 2 créneaux d’entraînement par semaine à la piscine de Tipaerui :

  • mardi : 19h – 20h30
  • jeudi : 19h – 20h30

Tenue recommandée:

  • un maillot de bain solide
  • une paire de lunettes de natation pour la phase d’échauffement
  • un « bonnet de Water-Polo » qui protège les oreilles est prêté par le club à chaque entraînement

Contact et renseignements :

Adrien STERI / 87 78 46 00

 Les objectifs de la section Water-Polo du CNP

La section Water-Polo du CNP a pour ambition de devenir moteur dans le développement du Water-Polo en Polynésie-française.

3 axes sont privilégiés:

1- KID’S WATER-POLO :

Le CNP s’inscrit dans les directives fédérales en initiant les enfants au Water-Polo dans le cadre du Pass’sport de l’eau.

Pour former de nouvelles générations de poloïstes, le club propose à partir de la rentrée 2017-2018, une école de water-polo ouverte aux enfants de 7 à 12 ans. L’entraînement spécifique se déroulera le samedi de 12h à 13h à la piscine de Pater en complément des deux séances de natation des mercredi et vendredi après-midi.

Synthétiquement:

  • Mercredi de 16h à 17h – natation + discipline de l’ENF – piscine de Pater
  • Vendredi de 16h à 17h – natation + discipline de l’ENF – piscine de Pater
  • Samedi de 12h à 13h – water-polo – piscine de Pater

2- BEACH WATER POLO :

Nous souhaitons démocratiser notre activité auprès d’un plus large public en s’affranchissant de la contrainte des bassins en profitant des espaces naturels splendides que nous offre notre Fenua : ses plages et ses lagons.

Ainsi, dans un avenir proche, il est envisagé de développer le Beach Water-Polo, à savoir pratiquer notre sport favori dans les plus beaux lagons de Tahiti et ses îles à travers des tournois de grande envergure ouverts à un public non initié.

3- DEPLACEMENT 

D’ici 1 à 2 ans, nous envisageons de faire un déplacement en Nouvelle-Calédonie pour nous confronter à leurs équipes masculine, féminine et U19.

Un sport à découvrir…

REGLEMENT : 

L’aire de jeu :

Le waterpolo se joue dans un bassin de 30 mètres par 20 mètres pour les matchs masculins (si le bassin est assez grand sinon possibilité de jouer en 25m) et 25 mètres par 20 mètres pour les matchs féminins.

Plusieurs lignes symbolisées par des plots, matérialisent la surface de jeu.

Une ligne rouge (2 mètres) : zone de hors jeu. Un attaquant ne peut pas y pénétrer, sauf si la balle est déjà dans cette zone ou que la passe est déjà effectuée (balle aérienne).

Une ligne jaune (5 mètres) : zone de penalty, et à l’intérieur de laquelle on ne peut pas tirer de coup franc direct.

Une ligne blanche : milieu du terrain, et ligne de but dans l’alignement des poteaux.

La composition de l’équipe :

L’équipe compte 13 joueurs dont 6 remplaçants : un gardien de but et 6 joueurs de champ évoluent dans l’eau en même temps, pour chaque équipe, le coach assure la rotation de ses joueurs.

La durée d’un match :

Un match officiel se décompose en 4 périodes de 8 minutes chacune de jeu effectif . Ces périodes sont séparées par des temps de repos de 2 minutes sauf entre la 2ème et la 3ème période où le repos est de 5 minutes. Chaque équipe peut demander 2 temps morts d’une minute (+1 en cas de prolongation) lorsqu’elle est en possession de la balle (attaque).

La règle des 30 secondes

Chaque équipe, dès qu’elle prend possession de la balle (interception, engagement, etc) dispose d’au plus 30 secondes pour tirer au but. Dans ce cas (qu’il y ait but ou non, ou encore corner), le décompte de ces 30 secondes est réinitialisé. Il est également réinitialisé si un joueur de l’autre équipe est exclu. Si le décompte arrive à son terme, une faute est sifflée et la balle est donné à l’autre équipe.

Les différentes fautes :

Fautes simples:

  • La balle doit être maniée à une seule main (sauf pour le gardien).
  • Elle ne doit pas être sous l’eau.
  • Le joueur ne peut s’appuyer sur aucune partie du bassin (buts, bords ou fond du bassin) pendant le temps de jeu (si un gardien s’appuie sur le bord du bassin, un penalty est sifflé contre son équipe).
  • Il est également interdit de frapper le ballon avec le poing (sauf pour le gardien), et de lancer de l’eau sur un adversaire.

Fautes graves:

  • Une faute commise sur un attaquant dans la zone des 5 mètres est sanctionnée par un penalty, si ce dernier est en position de marquer, tiré sur la ligne des 5 mètres.
  • Nager sur le dos de son adversaire,
  • Frapper son adversaire involontairement entraîne une faute grave avec exclusion de 20 secondes (à la troisième faute grave, le joueur est exclu du match définitivement et est remplacé).

Certaines fautes graves (par exemple la perturbation volontaire du jeu) sont sanctionnées par une Exclusion Définitive Avec remplacement (EDA), si la faute est plus grave (par exemple, un coup volontaire), le joueur est exclu du match et ne peut pas être remplacé par un membre de son équipe pendant 4 minutes.

La rencontre est dirigée par deux arbitres, le match est retranscrit par 3 arbitres de table (officiels B).

Sans titre4

Le lien Water-Polo sur le site fédéral:

http://ffn.extranat.fr/webffn/index.php?idact=wp